Montréal, le 13 octobre 2022 – Les yeux tournés vers l’avenir, Lulu Hughes fait un retour en force avec Built Near the Water, son quatrième opus en carrière et sans doute son projet le plus personnel. « Ces chansons reflètent vraiment qui je suis, explique-t-elle. En fait, c’est le premier album où j’écris des pièces qui sont réellement à propos de moi et dans lesquelles je me révèle. »

Douze ans après la sortie de Lulu Hughes & The Montreal All City Big Band, on renoue avec le timbre reconnaissable entre tous de l’artiste, qui s’est entourée d’une équipe de collaborateurs chevronnés pour donner vie à ses textes et à ses musiques, dont son frère et complice RickHughes, Dan Georgesco, Gautier Marinof et Jean-Sébastien Chouinard, ces deux derniers signant la réalisation de l’album.

Au sommet de son art, l’autrice-compositrice-interprète livre un bouquet de 10 chansons aussi lumineuses qu’inspirantes. Tout comme le registre de l’interprète, la palette musicale de ce nouvel album ratisse large et fait un clin d’œil aux multiples influences de Lulu Hugues et à ses racines, allant du rock jusqu’au soul en passant par la pop et même le country.

Offerte en écoute depuis quelques semaines, Who’s Gonna Love Me traite avec émotion de la relation privilégiée de l’artiste avec sa mère décédée il y a quelques années, un sujet également abordé par la pièce Somebody Up There, signée par Rick Hughes et interprétée en duo avec ce dernier.

La voix puissante de l’interprète se déploie sur On My Way, un titre résolument rock inspiré par sa participation à la randonnée de moto Ride de Filles au profit de la Fondation du cancer du sein du Québec, sur la prenante Built Near the Water, d’après une musique Dan Georgesco, une métaphore qui évoque à la fois la sensibilité et la résilience, et sur Army of Peace, une chanson percutante qui parle de force intérieure.

Plus loin, elle nous berce sur l’atmosphérique If, qui nous rappelle que notre vie est le résultat de nos choix et de nos décisions, et sur la délicate Comme une fleur, seule chanson en français de l’album. Délicieusement rétro, I Miss You se veut un joli clin d’œil aux Beatles de la première époque.

Faisant écho aux événements des deux dernières années, Flames est un vibrant appel à la solidarité et à l’entraide, car selon Lulu Hughes, c’est dans les moments les plus sombres qu’on doit s’éclairer les uns et les autres. Aux pièces originales s’ajoute une reprise tout en nuances et en douceur d’un succès des Bee Gees, How Can You Mend a Broken Heart.

Lulu Hughes (voix, guitare, percussions) est accompagnée par Gautier Marinof (claviers, guitare, basse), Jean-Sébastien Chouinard (claviers, guitare, basse), Dan Georgesco (guitare, piano), Alex Lapointe (basse), Max Bellavance (batterie), Pierre Fortin (batterie), Sam Joly (batterie), Dimitri Lebel (guitare, piano), Alex McMahon (piano) et Dan Thouin (claviers).

Offert exclusivement sur le site luluhughes.ca, l’album Built Near the Water est disponible en trois formats : coffret CD, coffret vinyle et version numérique.