top of page

 

LA MONTRÉALAISE CELINA WOLFE LANCE UN PUISSANT PREMIER ALBUM, CELINA



Montréal, le 27 janvier 2023 - Celina Wolfe a une de ces voix. Une voix qui est spéciale, intemporelle, unique. Au cours des dernières années, l'auteure-compositrice-interprète façonne patiemment son premier album - assemblant avec soin une collection de chansons qui, espère-t-elle, résonneront profondément au cœur des auditeurs. Forte d'une série de chansons émouvantes, la Montréalaise Celina Wolfe entend bien faire tourner les têtes avec Celina, un album d’une intimité profonde qui témoigne d'un talent naturel d'auteur-compositeur, doublé de qualités d'introspection personnelle, et de chansons poignantes qui vous collent à la peau.

Après le succès de ses quatre premiers extraits, notamment Coming Right Back -une chanson poignante et émouvante sur sa lutte contre l'alcool et son parcours vers la sobriété, Celina sort son album complet chez Artifice (réputé pour sa collaboration avec des sommités telles que Safia Nolin, Fanny Bloom, Alex Roy, Milk & Bone, Marieme, etc...). L'album voit le jour quand Celina commence à collaborer avec Ken Presse (ancien guitariste du groupe montréalais The Franklin Electric). Les deux passionnés de musique sympathisent instantanément autour de leur amour commun pour des artistes contemporains comme Lewis Capaldi et Dermot Kennedy, qui ont, à bien des égards, redéfini l'idée du succès radiophonique moderne. Enregistré chez Planet Studios avec certains des musiciens les plus talentueux de la ville, Celina est une oeuvre qui déborde de musicalité et rempli de nuance. « Nous avons fini par obtenir une réalisation très intéressante qui s'inspire à la fois de sons sombres et de sons clairs », explique Celina à propos du processus d'enregistrement en studio. « Je sens que ça me représente bien, car je ne veux pas me limiter à un seul type de réalisation. Je savais qu'il était important pour moi de montrer que je peux aussi bein être d’une humeur sombre, en colère, qu'être heureuse et positive. »

La musique fait partie de la vie de Celina depuis son plus jeune âge. Adolescente, elle peaufine son art en se produisant dans des cafés, et à dix-sept ans, elle est à la tête d'un groupe rock entièrement féminin baptisé The Empty Yellers, un incontournable de la scène montréalaise. Après la séparation du groupe, la chanteuse entame sa carrière solo, passant d'un univers plus rock et country à un style pop sophistiqué inspiré de chanteurs tels que Sia et Capaldi, contribuant ainsi à s’ancrer dans un son qui lui appartient, fondamentalement, dans un espace très adapté à la radio.

Les extraits ont, jusqu'à présent, révélé une approche très diversifiée de l'écriture de chansons :

Magnetic est une chanson pop entraînante aux accents country qui parle du pouvoir de l'amour. « Quand j'ai écrit cette chanson », dit Celina, « j'imaginais des électrons ou des étoiles flottant dans l'espace, attirés de plus en plus près les uns des autres par cette force mystérieuse qu'est l'amour. Je voulais capturer musicalement cette idée et la rendre amusante et explosive ».

Vivant dans son propre univers sonore, Hate/Love est une chanson captivante sur le concept de… la haine de l'amour ; un thème qui fascine l'auteure-compositrice-interprète déterminée depuis longtemps, et d’une ambivalence qui peut également être observée dans les sons - la chanson est à la fois très personnelle et universelle, faisant appel à une ambiance intime, mais dont la portée est atmosphérique.

Counterfeit Love est une magnifique ballade, inspirée d'une relation toxique. « Je n'avais aucune confiance en moi », dit Celina à propos de cette expérience, « j'ai donc plutôt misé sur des qualités externes et une personnalité soigneusement construite pour créer une illusion qui, je l'espérais, permettrait de retenir l'autre personne. Souvent, j'avais l'impression de vendre une fausse version de moi-même. Je pense que les paroles décrivent le moment où j'ai réalisé à quel point les sentiments de néant et d'inauthenticité étaient insupportables. Je savais que je devais laisser partir ce personnage que j'avais créé. C'était un con de toute façon ».

Birthday Candles a été écrite pour une grande amie confrontée à la dépendance. « Elle traversait une période difficile et je sentais qu'il était important pour moi de lui faire savoir que j'étais là pour elle. » dit Celina à propos de l'inspiration de la chanson, « En composant la chanson, je voulais que le message touche toutes les femmes, pour qu'elles puissent elles aussi trouver quelque chose vers quoi se tourner lorsqu'elles se battent, un peu comme un hymne ». La chanson possède un caractère hymnique indéniable, débutant par un doux ronronnement et un faible piano, puis la voix riche et imposante de Celina évolue vers un refrain planant accompagné d'une batterie minimaliste très volontaire pour le propulser.

La suite de l'album s'inscrit dans la même veine, confirmant la place de Celina comme l'un des nouveaux joyaux du Canada.


- 30 -

Source :

Artifice

Contacts média :

MATHIEU LATOUR, annexe

Mathieu@annexe.media | 450-544-1332

PHIL VANDEN BRANDE, annexe

phil@annexe.media | 438-402-7391


Comments


bottom of page