top of page

 









Hommes Québec invite les hommes

à ne pas hésiter à aller chercher de l’aide !

Un pas vers soi et les autres, ç’a plein de bon sens

La campagne est appuyée par Bruny Surin, Christian Marc Gendron, Dominick Gauthier,

Etienne Drapeau, Guillaume Pineault, Martin Léon, Patrice Coquereau,

Simon Kearney et Vincent-Guillaume Otis.


Cliquez ici pour voir les vidéos des artistes.



Montréal, le 23 octobre 2023 – Jusqu’au 18 novembre, l’organisme Hommes Québec, fondé il y a 30 ans, par le psychanalyste, auteur et conférencier, Guy Corneau, invite les hommes à travers la province à ne pas hésiter à aller chercher de l’aide. Appuyée par ses porte-paroles, le comédien Patrice Coquereau, et les auteurs-compositeurs-interprètes Christian Marc Gendron, Étienne Drapeau, Martin Léon et Simon Kearney, la campagne a pour objectif de faire connaitre les groupes de parole et d’écoute d’Hommes Québec offerts gratuitement à travers la province, mais aussi de sensibiliser les hommes à l’importance de demander de l’aide le plus tôt possible auprès des ressources disponibles.


« Nommer sa vulnérabilité, c'est difficile pour un homme, peu importe son âge. C'est un enjeu qui ignore les générations. Lorsqu'un homme se présente à nous, il aura l'opportunité de développer ses propres outils à travers l'écoute et le partage d'autres participants », affirme Jean-François Soucy, intervenant social à Hommes Québec. « En travaillant leur intelligence émotionnelle, les hommes deviennent de meilleurs pères, de meilleurs conjoints, ami (e)s et collègue de travail. Tout le monde en sort gagnant, en commençant par l’homme lui-même ! ».


La campagne vise également, à briser des tabous qui, malheureusement, perdurent encore aujourd’hui comme les hommes ne doivent pas pleurer et montrer leur vulnérabilité. De nombreuses études et statistiques démontrent que de parler de santé et bien-être des hommes est encore aujourd’hui, très pertinent puisque :

  • Le taux de suicide est trois fois plus élevé chez les hommes (INSPQ, 2022).

  • Il y a beaucoup de cas de violence conjugale (en 2019, au Canada, environ 432 000 femmes et 279 000 hommes (Statistique Canada, 2019)).

  • Les hommes célibataires, séparés, divorcés ou veufs sont nettement plus à risque de dépression et d’un haut niveau de détresse psychologique que les hommes qui vivent en couple (CRIVIFF, 2007, p. 23).

  • Les hommes tardent souvent à consulter :

  • + de 80 % tentent de résoudre seuls leur problème,

  • Près de 70 % préfèrent garder pour eux leur problème et

  • Près de la moitié se disent agacés quand quelqu’un tente de les aider lorsqu’ils sont tristes ou préoccupés (Fonds de recherche du Québec, 2016, p. 30).

Des porte-paroles convaincus et engagés !

Martin Léon et Patrice Coquereau, ambassadeurs pour la 2e année, seront accompagnés par Christian Marc Gendron, Étienne Drapeau et Simon Kearney, trois nouveaux porte-paroles qui les aideront à promouvoir la santé et le bien-être des hommes.

« Je suis très fier de m’associer à Hommes Québec qui vient en aide aux hommes qui ont de la misère à parler. Et lalala, qu'on a de la misère à parler nous les hommes ! Je le sais, moi le premier ! C’est un organisme de bienveillance qui offre des groupes de discussion où on peut se confier et écouter les autres. C’est un organisme de cœur avec beaucoup de chaleur humaine ». Christian Marc Gendron, auteur-compositeur-interprète


«Très tôt dans la vie, les hommes apprennent à se tenir droits, à se montrer forts et résilients face aux épreuves et à l'adversité. Mais faire preuve de force et de courage, c'est aussi accepter de se rendre vulnérable, de pleurer, de PARLER. Le langage permet de bâtir des ponts entre les âmes. Communiquer, c'est s’enrichir de la parole de l’autre, de son savoir, de son expérience et de ses émotions ; c'est aussi se sentir moins seul. Voilà pourquoi j'ai accepté avec fierté de devenir l'un des porte-paroles d'Hommes Québec afin de partager ce message et sa mission si importante ». Étienne Drapeau, auteur-compositeur-interprète et auteur des livres Faire le choix du bonheur et Vivre. Aimer. Souffrir. Et recommencer.





« C'est par l'affirmation de ma vulnérabilité que j'affirme ma force, en tant qu'homme, dans la vie. C'est une valeur fondamentale pour moi. Accepter d'être porte-parole d’Hommes Québec, c'est vivre en cohérence avec mes valeurs. Ce que je ressens en tant qu'homme, ça compte », de déclarer Martin Léon, auteur-compositeur-interprète et médiateur accrédité par l’Université de Sherbrooke.




« Hommes Québec est un organisme dont la pertinence est fondamentale. La parole affranchie, intègre, et respectueuse des hommes, est au cœur d’une démarche essentielle visant à les libérer de modèles réducteurs et préconçus. Par sa présence et sa mission, Hommes Québec génère une approche directe et profonde qui favorise le dialogue et le mouvement fécond. En être porte-parole va de soi ». Patrice Coquereau, acteur, auteur de Guérir à gorge déployée et conférencier



« Discuter de nos émotions et de nos vulnérabilités a toujours été considéré comme une grande force et une marque de courage selon moi. Je suis très heureux d’être porte-parole cette année pour pouvoir transmettre ce message positif à travers le Québec » Simon Kearney, auteur-compositeur-interprète.





« Nous sommes très privilégiés que toutes ces personnes acceptent de nous aider à sensibiliser les hommes à l’importance d’exprimer leurs émotions. Nous tenons donc à les remercier sincèrement pour leur implication et leur engagement à nous aider à bâtir de petites communautés d’hommes bienveillants qui prennent soin des uns, des autres », déclare Vincent Perreault, président du conseil d’administration d’Hommes Québec.


Une méthode reconnue par le milieu de la santé publique et les organismes communautaires

Depuis 30 ans, Hommes Québec offre gratuitement, à travers la province, des groupes de parole et d’écoute autogérés, en virtuel ou en présentiel. Composés de six à dix hommes, ces groupes respectent des règles bien précises, comme parler au « je », la confidentialité et le non-jugement. Ceux-ci permettent aux hommes de briser l’isolement, de s'exprimer et d’apprendre à mieux communiquer leurs émotions. Chaque participant contribue ainsi au bien-être de soi et des autres.


Comme les rencontres ont lieu sans la présence d’un professionnel de la santé, les besoins de chaque homme sont évalués par un intervenant qualifié avant qu’il joigne un groupe. Les participants qui présentent des problèmes plus sérieux – des idées suicidaires et des problèmes de santé mentale non contrôlés, par exemple – sont immédiatement dirigés vers des organismes spécialisés, mieux outillés, pour qu’ils obtiennent l’aide dont ils ont besoin. Chaque nouveau groupe bénéficie au démarrage et tout le long de l’existence du groupe, du soutien d’un parrain, membre bénévole expérimenté et formé par l’organisme pour effectuer ce rôle clé qui assure le bon fonctionnement des groupes.


Un groupe d’accueil virtuel est également offert tous les jeudis à 19h, à ceux qui désirent vivre l’expérience sans avoir à s’engager dans un groupe régulier. Pour en savoir plus sur l’organisme Hommes Québec et ses groupes de parole et d’écoute, rendez-vous à hommesquebec.ca.


4e édition du Prix Hommage Guy Corneau remis le 18 novembre à Nicolet

En conclusion de cette campagne, Hommes Québec tiendra la 4e édition du Prix Hommage Guy Corneau le 18 novembre prochain à Nicolet, qui récompense une personne et un organisme qui ont contribué à l’amélioration de la santé et du bien-être des hommes du Québec. Pour plus de détails et connaitre les récipiendaires des éditions précédentes, visitez le hommesquebec.ca.


Dans le cadre du 30e anniversaire de l’organisme, exceptionnellement cette année, la remise du prix sera précédée d’un panel de discussion animé par Martin Léon. Des experts en santé et bien-être des hommes discuteront autour du thème Père manquant, fils manqué : d’hier à aujourd’hui. La sortie de ce livre ayant marqué la société québécoise est un des éléments déclencheurs qui a provoqué la création d’Hommes Québec en 1993.


Aussi, dans le cadre du 30e anniversaire et de sa campagne annuelle 30 ans, ça se fête. 30 $, ça fait du bien, les personnes intéressées à faire un don à l’organisme, peuvent le faire en visitant : hommesquebec.ca.



Hommes Québec tient à remercier la succession Guy Corneau qui a rendu possible la tenue de cette campagne et la remise du Prix Hommage Guy Corneau.


À propos d’Hommes Québec :

Constatant au sein de sa pratique que les hommes avaient besoin d’un espace sécuritaire pour s’exprimer, son fondateur, Guy Corneau, psychanalyste, conférencier et auteur reconnu, a décidé de s’impliquer socialement en fondant en 1993, le Réseau Hommes Québec, qui s’appelle maintenant, depuis 2018, Hommes Québec. Depuis, l’organisme de bienfaisance a mis en place des centaines de groupes de parole et d’écoute qui permettent encore aujourd’hui, 30 ans plus tard, à des milliers d’hommes à travers la province, de mettre des mots sur leurs maux, de valider leur ressenti, de briser leur solitude et de contribuer à leur développement personnel et leur intelligence émotionnelle. À travers les années, des réseaux se sont aussi créés à l’étranger : le Réseau Hommes Belgique, le Réseaux Rhône-Alpes et le Réseau Hommes Suisse romande.

À propos de Guy Corneau

Décédé en 2017, Guy Corneau, psychanalyste, auteur et conférencier reconnu et très présent dans le paysage médiatique québécois, avait pour mission de promouvoir la santé et le bien-être des hommes. Il a consacré sa carrière à la promotion de l’expression créative qui mène à l’épanouissement. La remise en question du rôle de l’homme dans la société était au cœur de son approche. C’est dans ce contexte qu’il publia aux Éditions de l’Homme, en 1989, son premier livre : Père manquant, fils manqué. Ce livre, ayant connu une très grande popularité, a permis de faire la lumière sur une souffrance silencieuse qui accompagne l’absence du père. Guy Corneau a aussi permis de remettre en question les rôles stéréotypés auxquels les hommes croyaient devoir adhérer. Il a continué à partager sa vision à travers le monde via des conférences en Europe, aux États-Unis, au Japon, au Brésil ainsi qu’au Québec.

Guy Corneau a aussi publié Comme un cri du cœur en 1992, œuvre collective coécrite avec Hubert Reeves et Albert Jacquard (Les éditions L’Essentiel); L’Amour en guerre en 1996 (Les Éditions de l’Homme); La Guérison du cœur en 2000 (Les Éditions de l’Homme); Victime des autres, bourreau de soi-même en 2003 (Les Éditions de l’Homme); Le Meilleur de soi en 2007 (Les Éditions de l’Homme); et Revivre! en 2011 (Les Éditions de l’Homme). En 2018, il publia son 9e et dernier livre, Mieux s’aimer pour aimer mieux (Édito).


-30-

Source : Hommes Québec


Média :

Marie-Noël Phaneuf, Hommes Québec

Conseillère aux communications, développement philanthropique et partenariats

communications@hommesquebec.ca | 1- 877-908-4545, poste 3 ou cell. : 514-553-2570

Comments


bottom of page