L’ARTISTE MONTRÉALAISE CELINA WOLFE LANCE UN PUISSANT NOUVEL EXTRAIT :

HATE/LOVE

Montréal, le 10 juin 2022 - Celina Wolfe s’apprête à devenir un des phénomènes musicaux les plus fulgurants de la belle province depuis longtemps. Après le succès de ses deux premiers extraits, Counterfeit Love et Magnetic, la jeune auteure-compositrice-interprète lance à présent un troisième extrait qui consolidera assurément son statut d’artiste à surveiller.


Instantanément accrocheuse, Hate/Love est une chanson incendiaire à propos du concept de détester… l’amour. C’est un sentiment universel qui fascine l’artiste depuis longtemps.


« Je me suis rappelé quelques paroles que j’avais écrites à l’époque à propos d’un moment où je ressentais intensément à la fois de la haine et de l’amour pour quelqu’un, et je me suis dit que ce serait une idée intéressante pour une chanson », raconte Celina. « Une fois qu’on l’a écrite, j’ai réalisé qu’elle pouvait être interprétée de deux façons : soit que tu détestes être amoureuse, ou bien c’est de l’amour/haine, c’est-à-dire que tu aimes et tu détestes simultanément. » Cette ambivalence se retrouve également dans l’habillage sonore. À la fois très personnelle et universelle, la chanson est intimiste, mais aussi ample et atmosphérique. Un piano électrique accompagné d’un rythme minimaliste, mais constant mène à un passage bouillant où Celina chante les mots suivants :


We push and pull

Till someone breaks

You raise your voice

I raise the stakes

You always know exactly what to say

And I’m the one who’s fool enough to stay

If I could hate you I swear you’d be dead to me

But I (bleep) love you so I do anything you need

We get high on the lies and we never learn

Keep on using each other till we crash and burn

Oh I hate love

Yea I hate love

Oh I don’t want to want you this much

Oh I hate love


Réalisée (et coécrite) par Ken Presse (du groupe The Franklin Electric), Hate/Love est à propos de la tension au sein d’une relation, exprimée par des paroles torturées et un langage parfois abrasif. Celina dépeint vigoureusement la difficulté de créer des liens humains solides, mais sa voix est celle d’un ange un brin irrité. Des prouesses vocales à la Adele se marient à l’aspect envoûtant des chansons de Portishead ou Massive Attack.


« La réalisation de cette chanson est particulièrement cool », confie Celina. « La progression entre les couplets et le refrain possède une énergie brute, ténébreuse, colérique. J’adore aussi que la mélodie vocale demeure dans une gamme inférieure durant la majorité de la chanson. Je ne suis pas habituée à chanter ainsi, alors c’était un beau défi. La simplicité peut être très puissante. »


Avec Hate/Love, Celina Wolfe confirme qu’elle est à surveiller, alors qu’elle se prépare à conquérir le monde… une chanson sombre à la fois.


Celina Wolfe sera en concert au Festival Osisko en lumière le 4 août 2022 à Rouyn-Noranda.


Hate/Love est disponible dès maintenant, ICI

Regardez "Diary - Part 1" dès maintenant, ICI

CELINA WOLFE :

INSTAGRAM | FACEBOOK

 

Source : Artifice


Contacts média :

Pour le Québec :

JOHANNIE MICHAUD | Gestionnaire de compte, annexe

johannie@annexe.media | +1 514 915-7659


Pour le Canada & USA :

PHILIP VANDEN BRANDE | Vice-président et associé, annexe

phil@annexe.media | +1 438 402-7391